Informations

Quoi de neuf en Nouvelle-Zélande ?


Beaucoup de gens savent peut-être que des endroits comme New York et New London portent le nom de régions d'Angleterre, mais qu'en est-il de la Nouvelle-Zélande ? Où est la Zélande d'origine ? Pour la réponse, nous devons nous tourner vers une ère précoce de l'exploration européenne, et le nom original de New York – New Amsterdam – nous donne un indice.

Les explorateurs néerlandais ont été parmi les premiers Européens à naviguer vers des terres inconnues, et le globe d'aujourd'hui porte encore des traces de cet héritage. En 1642, l'explorateur et navigateur néerlandais Abel Tasman (homonyme de la Tasmanie) partit en mission pour explorer le sud de l'océan Pacifique en tant qu'agent de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales, et rencontra les territoires que nous connaissons maintenant sous le nom de Nouvelle-Zélande, Tonga et Fidji. Quand il est revenu avec des nouvelles de ses découvertes, les terres ont été incorporées dans les cartes du jour.

Les cartographes de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales ont déjà appelé une masse continentale voisine New Holland – l'Australie moderne – et ont décidé d'appeler la nouvelle découverte de Tasman « Nieuw Zeeland » d'après une province des Pays-Bas. La Zélande est une zone côtière de faible altitude dans la région sud-ouest de la patrie néerlandaise dont le nom se traduit par «terre maritime».

Alors que Tasman obtient le mérite d'être le premier Européen à repérer la Nouvelle-Zélande, son expédition n'y a pas atterri et les Néerlandais n'ont jamais établi de colonie permanente. En 1768, le marin britannique, le capitaine Cook, se rendit dans le Pacifique pour enquêter plus avant sur les récits antérieurs de Tasman. Cook a fait le tour des îles du nord et du sud et a fait des rapports détaillés du littoral. Au cours de la décennie suivante, Cook a effectué trois voyages distincts en Nouvelle-Zélande, établissant une relation entre la Grande-Bretagne et le peuple autochtone maori et ouvrant la voie à la colonisation. Cook et les arrivées britanniques ultérieures n'ont pas renommé les îles, mais ont plutôt utilisé une version anglicisée du nom néerlandais, et "Nieuw Zeeland" est donc devenu la Nouvelle-Zélande.


Un aperçu de l'histoire et de la géographie de la Nouvelle-Zélande

  • M.A., Géographie, California State University - East Bay
  • B.A., anglais et géographie, California State University - Sacramento

La Nouvelle-Zélande est un pays insulaire situé à 1 600 km au sud-est de l'Australie en Océanie. Il se compose de plusieurs îles, dont les plus grandes sont les îles du Nord, du Sud, Stewart et Chatham. Le pays a une histoire politique libérale, s'est rapidement imposé en matière de droits des femmes et a de bons antécédents en matière de relations ethniques, en particulier avec ses Maoris natals. De plus, la Nouvelle-Zélande est parfois appelée « l'île verte » parce que sa population est très consciente de l'environnement et que sa faible densité de population confère au pays une grande quantité de nature vierge et un niveau élevé de biodiversité.

Faits saillants : Nouvelle-Zélande

  • Capitale: Wellington
  • Population: 4,545,627 (2018)
  • Langues officielles: Maori, Anglais
  • Monnaie: Dollar néo-zélandais (NZD)
  • Forme de gouvernement: La démocratie parlementaire sous une monarchie constitutionnelle un royaume du Commonwealth
  • Climat: Tempéré avec de forts contrastes régionaux
  • Superficie totale: 103 798 milles carrés (268 838 kilomètres carrés)
  • Le point le plus haut: Aoraki/Mount Cook à 12 218 pieds (3 724 mètres)
  • Le point le plus bas: Océan Pacifique à 0 pieds (0 mètres)

20 faits intéressants sur la Nouvelle-Zélande

Nous avons examiné la bizarrerie de l'Australie et quelques faits étonnants sur l'Afrique du Sud… Ce mois-ci, nous tournons notre attention vers la Nouvelle-Zélande, avec le Top 20 des faits intéressants sur cette nation.

  1. Le monde&rsquos premier saut à l'élastique commercial était un saut de 43 mètres du pont Kawarau à Queenstown en 1988.
  2. Les Néo-Zélandais adorent leurs voitures ! 2,5 millions de voitures pour 4 millions de personnes (y compris les enfants) font du taux de motorisation de la Nouvelle-Zélande l'un des plus élevés au monde.
  3. Bien qu'elle ait à peu près la taille du Japon, la population de la Nouvelle-Zélande dépasse à peine les quatre millions, ce qui en fait l'une des monde&rsquos moins peuplé des pays.
  4. En 1893, la Nouvelle-Zélande est devenue le premier pays à donner aux femmes le droit de vote.
  5. Sir Edmund Hillary, la première personne à gravir le mont Everest en 1953, était un Néo-Zélandais.
  6. le baron Ernest Rutherford, le première personne au monde à diviser l'atome en 1919, était aussi un Néo-Zélandais.
  7. Il n'est pas étonnant que les Néo-Zélandais aient toujours été en avance en ce qui concerne les inventions et la politique. Nouvelle-Zélandeest après tout le tout premier pays à saluer chaque nouveau jour !
  8. Alors que le rugby reste le sport-spectacle le plus populaire en Nouvelle-Zélande, le golf est le sport de participation le plus populaire, avec plus de terrains de golf en Nouvelle-Zélande par habitant de la population, que tout autre pays dans le monde.
  9. Auckland a également le plus grand nombre de bateaux par habitant que n'importe quelle autre ville du monde.
  10. La Nouvelle-Zélande a remporté le premier Coupe du monde de rugby, tenue en 1987.
  11. La Nouvelle-Zélande a a remporté plus de médailles d'or olympiques par habitant que dans tout autre pays.
  12. Les Dauphin Hector&rsquos, le plus petit dauphin marin du monde, qui atteint une longueur maximale de 1,5 mètre, ne se trouve nulle part ailleurs dans le monde que dans les eaux néo-zélandaises.
  13. La Nouvelle-Zélande abrite également le monde & rsquos seulement perroquet incapable de voler, le Kakapo.
  14. Producteurs laitiers produire 100 kg de beurre et 65 kg de fromage chaque année, pour chaque personne qui vit en Nouvelle-Zélande !
  15. Cinéastes néo-zélandais notables comprennent la réalisatrice de &lsquoThe Piano&rsquo Jane Campion et Peter Jackson, qui a réalisé King Kong et la trilogie &lsquoLord of the Rings&rsquo.
  16. Le plus populaire Nouvelle-Zélandefilms comprennent &lsquoOnce were Warriors&rsquo, &lsquoThe Whale Rider&rsquo, &lsquoThe Piano&rsquo et la trilogie &lsquoLord of the Rings&rsquo.
  17. Voici une très bonne raison de visiter la Nouvelle-Zélande et il y a pas de serpents à la campagne!
  18. Il y a aussi pas de centrales nucléaires en Nouvelle-Zélande.
  19. Le nom maori de la Nouvelle-Zélande est &lsquoAotearoa&rsquo. Cela signifie "le pays du long nuage blanc".
  20. Une autre bonne raison de vivre en Nouvelle-Zélande si vous aimez le surf et d'autres sports nautiques est que nulle part en Nouvelle-Zélande il n'y a plus de 120 km de la côte.

Si cet article a suscité votre intérêt et que vous souhaitez visiter la Nouvelle-Zélande ou l'Australie ensoleillée, parlez à un consultant en envoyant un e-mail à [email protected] ou visitez notre page sur les visas australiens.

Nous sommes une société de services professionnels spécialisée dans les conseils et solutions financiers et d'immigration transfrontaliers.

Nos équipes au Royaume-Uni, en Afrique du Sud et en Australie peuvent s'assurer que lorsque vous décidez de déménager à l'étranger, d'investir à l'étranger ou de développer votre entreprise à l'international, vous le ferez avec le soutien d'experts locaux expérimentés.


Comprenez à quoi vous attendre des conditions météorologiques, monétaires et d'immigration de la Nouvelle-Zélande. Planifier à l'avance les moindres détails de votre voyage peut vous aider à vous assurer que votre voyage en Nouvelle-Zélande se déroule sans accroc.

La Nouvelle-Zélande est un pays accueillant et diversifié avec une histoire d'immigration maorie, européenne, insulaire du Pacifique et asiatique. Ce riche mélange de cultures, combiné à des paysages géologiquement fascinants et à une flore et une faune uniques, font de la Nouvelle-Zélande un pays passionnant à explorer. Découvrez ci-dessous quelques faits intéressants sur la Nouvelle-Zélande.

Laissez-nous vous montrer le meilleur de la Nouvelle-Zélande sur d'autres plateformes en sélectionnant 'On' et en nous permettant de partager les données de vos visites avec nos partenaires.

Notre politique de confidentialité et notre politique de cookies expliquent comment nous utilisons vos données et qui sont nos partenaires.

En plus de ce qui précède, nous utilisons d'autres cookies et analyses pour offrir une meilleure expérience du site. Pour afficher les détails des cookies et comment vous désinscrire, veuillez consulter notre politique en matière de cookies


Histoire de la Nouvelle-Zélande

Références assorties

Il n'existe aucune trace archéologique précise de la date et de l'origine des premiers habitants humains de la Nouvelle-Zélande, mais il est généralement admis que les Polynésiens de la Polynésie orientale du Pacifique central ont atteint la Nouvelle-Zélande au début du XIIIe siècle. Il y a eu…

France, Japon, Nouvelle-Zélande, Norvège, Afrique du Sud, États-Unis et Union soviétique. Plus tard, d'autres nations ont adhéré au traité.

Japon, Nouvelle-Zélande, Norvège, Afrique du Sud, Union soviétique, Royaume-Uni et États-Unis), le traité a été promulgué le 23 juin 1961.

…Traité, traité de sécurité entre l'Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis qui a été signé à San Francisco, Californie, le 1er septembre 1951, dans le but de fournir une aide mutuelle en cas d'agression et de régler les différends par des moyens pacifiques. Il est entré en vigueur en 1952. Les trois pays…

Ceylan, Australie, Nouvelle-Zélande et Grande-Bretagne. Les États-Unis, le Japon et un certain nombre de pays d'Asie du Sud-Est, d'Asie de l'Est et du Pacifique se sont joints plus tard. Le plan est entré en vigueur en 1951. Son nom a été changé suite à la fin de la participation de plusieurs pays nouvellement communistes de…

La Nouvelle-Zélande souhaitait annexer les Îles Cook, mais le Royaume-Uni n'y consentirait qu'à certaines conditions, dont l'une était que la demande d'annexion devait provenir des Îles Cook. Avec une certaine persuasion de la Nouvelle-Zélande, les chefs de…

… étendu aux colonies australiennes, à la Nouvelle-Zélande et à la colonie du Cap et du Natal en Afrique australe. Ces colonies obtinrent un contrôle si complet de leurs affaires intérieures qu'en 1907 elles obtinrent le nouveau statut de dominions. En 1910, un autre dominion, l'Union d'Afrique du Sud, a été formé à partir de…

pays du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l'Union sud-africaine, de l'Irlande et de Terre-Neuve. Bien qu'il n'y ait pas eu de définition formelle du statut de dominion, une déclaration de la Conférence impériale de 1926 décrivait la Grande-Bretagne et les dominions comme des « communautés autonomes au sein de l'Empire britannique, de statut égal, en aucune…

du Canada, de l'Australie, de la Nouvelle-Zélande, de l'Afrique du Sud, de l'Irlande et de Terre-Neuve.

… l'île a été annexée à la Nouvelle-Zélande en tant que partie des îles Cook, mais en 1903, elle a été séparée et dotée de son propre commissaire résident et conseil de l'île. La première Assemblée législative de Nioué a été élue en 1960, et en 1966, l'autorité du commissaire résident a été partiellement déléguée à l'Assemblée…

… L'éveil religieux du XXe siècle chez les Maoris de Nouvelle-Zélande et une influence politique nationale, en particulier au cours de la période 1943-1963, lorsque ses membres détenaient les quatre sièges parlementaires maoris dans la capitale nationale.

les gouvernements d'Australie, de France, de Nouvelle-Zélande, des Pays-Bas, de Grande-Bretagne et des États-Unis pour les conseiller sur les questions économiques, sociales et sanitaires affectant les territoires insulaires du Pacifique Sud qu'ils administraient. C'est la plus ancienne organisation régionale du Pacifique et son siège est à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Guam et…

…par des représentants de l'Australie, de la France, de la Nouvelle-Zélande, du Pakistan, des Philippines, de la Thaïlande, du Royaume-Uni et des États-Unis. Le traité est entré en vigueur le 19 février 1955. Le Pakistan s'est retiré en 1968 et la France a suspendu son soutien financier en 1975. L'organisation a tenu son exercice final le 20 février 1976, et officiellement…

… La Grande-Bretagne et un certain nombre de tribus maories néo-zélandaises de l'île du Nord. Il prétendait protéger les droits des Maoris et était la base immédiate de l'annexion britannique de la Nouvelle-Zélande. Négocié lors de la colonie de Waitangi les 5 et 6 février par le consul et lieutenant-gouverneur désigné de Grande-Bretagne William Hobson et de nombreux…

>Nouvelle-Zélande environ trois douzaines.

Des troupes néo-zélandaises ont occupé les Samoa occidentales en août 1914, sans rencontrer de résistance de la part des populations allemandes ou samoanes. Cependant, l'administration néo-zélandaise a été accusée de négligence après que plus d'un cinquième des Samoans occidentaux soient morts lors de l'épidémie de grippe de 1918-19, et la plupart des Samoans se sont unis contre…

Exploration par

… a trouvé et cartographié toute la Nouvelle-Zélande, un travail difficile qui a pris six mois. Après cela, au lieu de tourner avant les vents d'ouest pour le retour vers le cap Horn, il traversa la mer de Tasman vers l'ouest et, le 19 avril 1770, arriva sur la côte sud-est de l'Australie. Courir vers le nord…

… la côte de l'île du Sud, en Nouvelle-Zélande, et l'a explorée vers le nord, entrant dans le détroit entre l'île du Nord et l'île du Sud, en supposant qu'il s'agissait d'une baie. Il quitta la Nouvelle-Zélande le 4 janvier 1643, au Cap Nord, avec l'impression qu'il avait probablement découvert la côte ouest de la…


  • NOM OFFICIEL : Nouvelle-Zélande/Aotearoa (Maori)
  • FORME DE GOUVERNEMENT : Démocratie parlementaire
  • CAPITALE : Wellington
  • POPULATION : 4 545 627
  • LANGUES OFFICIELLES : anglais/maori
  • ARGENT : dollar néo-zélandais
  • SUPERFICIE : 103 883 milles carrés (269 055 kilomètres carrés)
  • GRANDES CHAÎNES DE MONTAGNE : Alpes du Sud, chaînes de Kaikoura
  • GRANDES RIVIÈRES : Waikato, Clurtha, Rangitaiki, Wanganui, Manawatu, Buller, Rakaia, Waitaki, Waiau

GÉOGRAPHIE

La Nouvelle-Zélande est un groupe d'îles montagneuses isolées dans le sud-est de l'océan Pacifique. Les deux îles principales, les îles du Nord et du Sud, sont séparées par le détroit de Cook. L'Australie, son voisin le plus proche, se trouve à 1 600 kilomètres.

Les îles ont été créées il y a seulement 23 millions d'années lorsque la terre a été poussée hors de l'océan par les forces volcaniques. La Nouvelle-Zélande compte plus de 50 volcans, dont certains sont encore actifs aujourd'hui. Des pics enneigés pointus, des rivages rocheux et des pâturages créent un paysage majestueux.

L'île du Sud abrite le plus haut sommet de Nouvelle-Zélande, le mont Cook, qui culmine à 3 754 mètres (12 316 pieds) et est appelé "Cloud Piercer" par le peuple maori.

Carte créée par National Geographic Maps

PERSONNES & CULTURE

Les Néo-Zélandais, ou « Kiwis » comme on les appelle, ont été façonnés par leur isolement. Aujourd'hui, la plupart des Kiwis ne sont plus agriculteurs, 86 pour cent de la population vivant dans les villes. Plus de personnes vivent dans la ville d'Auckland sur l'île du Nord que l'ensemble de la population de l'île du Sud.

Les Maoris ont nommé le pays, Aotearoa, "Le pays du long nuage blanc". La culture maorie est largement respectée par les Néo-Zélandais et de nombreuses parcelles de terres contestées ont été restituées aux Maoris en 1998.

Le rugby est le sport favori et presque tout le monde encourage l'équipe nationale, les All Blacks. De nombreux Kiwis aiment aussi le cricket.

LA NATURE

En raison de son éloignement, la Nouvelle-Zélande est riche en faune inhabituelle que l'on ne voit nulle part ailleurs dans le monde. Presque tous les animaux terrestres sont des oiseaux et nombre de ces espèces ont perdu la capacité de voler. Le peuple maori et les colons européens ont introduit des animaux dans les îles et les oiseaux incapables de voler n'avaient aucune défense contre eux.

Au cours des 1 000 dernières années, la moitié de tous les animaux des îles ont disparu. La déforestation et le drainage des terres marécageuses menacent également de nombreuses espèces restantes, y compris le kiwi. Il reste moins de 75 000 kiwis sauvages. Plusieurs espèces se rétablissent, notamment le kakapo, le kokako, le kiwi et le tuatara.

Les chauves-souris sont les seuls mammifères terrestres à avoir traversé l'océan. Les oiseaux et les insectes, tels que les weta, ont évolué pour combler le vide des mammifères sur les îles. Le weta géant, à 2,5 onces (70 grammes), pèse trois fois plus qu'une souris. C'est un parent des grillons et est considéré comme l'un des insectes les plus lourds du monde.

Les globicéphales et les baleines à bosse visitent les îles pour se reproduire et les orques viennent se nourrir de dauphins.


1985 - La Nouvelle-Zélande refuse d'autoriser les navires américains à propulsion ou à armes nucléaires à entrer dans ses ports.

Des agents des services secrets français font exploser le navire de Greenpeace Rainbow Warrior dans le port d'Auckland. Une personne tuée.

1986 - Les États-Unis suspendent leurs obligations d'Anzus envers la Nouvelle-Zélande.

1990 - Le Parti national de l'opposition remporte les élections, James Bolger devient Premier ministre.

1996 - Dans le nouveau système électoral de représentation proportionnelle, le nombre de députés maoris passe de six à 15.

1997 - James Bolger démissionne après un défi de leadership, et Jenny Shipley devient la première femme Premier ministre de la Nouvelle-Zélande.

1998 - Le tribunal de Waitangi ordonne au gouvernement de restituer les terres confisquées dans le canton de Turangi à ses propriétaires maoris.

1999 - Des troupes néo-zélandaises rejoignent une force de maintien de la paix de l'ONU au Timor oriental.


Quelle est la meilleure période pour visiter la Nouvelle-Zélande ?

L'été est la période la plus populaire pour visiter la Nouvelle-Zélande. Au cours des mois de décembre, janvier et février, le nombre de visiteurs augmente, car des personnes arrivent d'outre-mer pour voyager par temps chaud. Les vacances d'été signifient que plus de Kiwis voyagent également en Nouvelle-Zélande, profitant au maximum du soleil et des vacances de Noël.

Si vous préférez profiter des journées ensoleillées, mais avec moins de monde, le meilleur moment pour partir en Nouvelle-Zélande est en automne. De mars à mai, le temps est encore assez chaud - en particulier dans le nord - mais la foule s'est éclaircie. L'automne étant aussi l'intersaison, vous bénéficiez de meilleurs tarifs sur l'hébergement et les activités.

L'hiver en Nouvelle-Zélande est le meilleur moment pour visiter si vous êtes passionné de sports de neige. Avec une fine couche de neige, Queenstown et le plateau central se transforment en pays des merveilles hivernales. Si vous souhaitez skier ou faire du snowboard sur les pentes des Alpes du Sud, le meilleur mois pour visiter la Nouvelle-Zélande est juillet ou août.

Le printemps arrive en septembre et dure jusqu'en novembre. Bien qu'il y ait encore de fortes chances de précipitations à cette période de l'année, le temps commence à se réchauffer - c'est le moment idéal de l'année pour profiter d'activités de plein air telles que la randonnée. Le printemps est aussi le moment où les veaux, les agneaux et les jonquilles apparaissent dans les champs verdoyants de la Nouvelle-Zélande, c'est donc une période incroyablement pittoresque. Les nuits fraîches et les journées chaudes sont courantes, ce qui rend les voyages agréables.


Bref historique

Le Ministre de l'Intérieur, Hon. Jack Elder, a lancé le site lors d'une réception aux Archives nationales (maintenant Archives de Nouvelle-Zélande) à Wellington le 16 mars 1999. Le 1er décembre 2001, le Groupe d'histoire a lancé le dictionnaire en ligne de la biographie de la Nouvelle-Zélande qui contient des essais sur plus de 3000 Néo-Zélandais et ' Our land our people », une série d'« instantanés » d'événements et de tendances historiques. En 2005, le ministère de la Culture et du Patrimoine a lancé trois nouveaux projets Web majeurs : Te Ara - L'Encyclopédie de la Nouvelle-Zélande (février) Anzac Day - un guide pour les Néo-Zélandais (mars) et sur ce site nous avons ajouté The Classroom - une nouvelle section majeure pour les professeurs d'histoire - et le calendrier des événements d'histoire de la Nouvelle-Zélande en novembre.

En février 2006, le site Web a été relancé avec un design de Shift utilisant le Joomla! système de gestion de contenu open source. La construction technique a été réalisée par Timebased. En février 2007, le site a été déplacé vers le CMS open source Drupal, plus sophistiqué, pour s'adapter aux changements requis pour incorporer le site Web Treatyofwaitangi.govt.nz et pour ajouter d'autres fonctionnalités. La conception visuelle et technique de ce travail a été réalisée par Timebased.

Veuillez nous envoyer un courriel avec vos suggestions et commentaires.


La peur de l'histoire de la Nouvelle-Zélande montre à quel point il est important de l'enseigner

AVIS: Il y a eu des critiques réfléchies du projet de programme d'histoire, mais aussi de la folie.

Ce dernier, du parti ACT, a involontairement montré l'importance d'enseigner aux Néo-Zélandais notre propre histoire.

En se présentant au Parlement et en affirmant que le programme d'histoire serait « source de division », un nouveau député de l'ACT a exposé son propre manque de compréhension historique et comment cette absence avait façonné ses opinions.

En mai, le porte-parole d'ACT pour l'éducation, Chris Baillie, a partagé les inquiétudes des "enseignants" qui pensent qu'il est "incorrect et diviseur" de dire que "la colonisation continue d'influencer tous les aspects de notre société".

Il faudrait être à la fois aveugle et sourd, ou incroyablement privilégié, pour ne pas voir comment la colonisation continue de façonner notre vie quotidienne.

D'une part, Baillie parlait au Parlement lui-même - un sanctuaire de la colonisation - qui vénère la reine britannique et a volé l'autorité politique du hapū.

Vous devez parler anglais dans la plupart des magasins. L'écart salarial est pire pour les femmes wāhine maories et pasifikas. Les opportunités d'amélioration économique ont tendance à être situées dans les villes et les institutions où la culture Pākehā est la norme.

C'est ainsi qu'est la vie, en ce moment, à cause de la colonisation. Une fois que vous comprenez notre histoire et que vous jetez un œil à la vie en Nouvelle-Zélande, on ne peut nier les effets de la colonisation.

S'attaquer à ces faits n'est ni effrayant ni source de division. C'est important.

L'histoire peut être complexe et il y aura toujours de la place pour le débat. Parfois, apprendre comment nous sommes arrivés là où nous en sommes aujourd'hui est choquant.

Certains craignent que les matières ne soient « conflictuelles », mais les enseignants sont des professionnels bien équipés pour savoir ce que leurs élèves peuvent gérer.

Là où certains enseignants peuvent avoir du mal, c'est à apprendre le contenu eux-mêmes. Ce n'est pas de leur faute, c'est un échec du système éducatif que nous avons tous traversé.

En tant qu'étudiant, j'ai adoré apprendre l'histoire de la Nouvelle-Zélande. Les seuls livres que j'ai finis concernaient cet endroit, comme celui de Witi Ihimaera La femme Parihaka, ou le géant de la non-fiction Tangata Whenua par Atholl Anderson, Judith Binney et Aroha Harris.

Le travail d'Ihimaera m'a révélé que, malgré ce que beaucoup dans mes classes disaient, la colonisation britannique de la Nouvelle-Zélande n'était pas «pacifique».

Et, les Maoris n'étaient pas « chanceux ». Je n'ai jamais entendu parler des guerres civiles en Nouvelle-Zélande à l'école. Ils n'ont pas enseigné l'histoire de la Nouvelle-Zélande.

Cela signifiait que je devais supporter les étudiants, parler avec un niveau de confiance que seule l'ignorance peut apporter, insistant sur le fait que la terre maorie avait été « achetée » et que notre histoire n'avait été que des poignées de main et du bonheur.

La « division » ne résultera pas d'un enseignement correct de l'histoire.

Les classes sont déjà divisées. Il y a ceux qui savent, et ceux qui vivent dans une ignorance bienheureuse.

Au lieu que les enseignants prennent la responsabilité d'enseigner l'histoire de la Nouvelle-Zélande, il a souvent été laissé aux élèves de défier les idées fausses et les faux récits.

Ces étudiants sont généralement issus de minorités.

Ngati Hainamana | Les Néo-Zélandais chinois et leur place dans notre whenua.

Le professeur Manying Ip, de l'École d'études asiatiques de l'Université d'Auckland, craint que le nouveau programme d'histoire puisse ignorer la longue histoire des Néo-Zélandais chinois.

Elle a raison de s'inquiéter. Les Pākehā et les Maoris considèrent souvent à tort les Néo-Zélandais chinois comme des migrants récents, alors qu'ils ne le sont pas.

Elle a fait une soumission au ministère de l'Éducation, faisant part de ses préoccupations concernant le programme d'histoire proposé. La consultation pour cela s'est terminée lundi, et il devrait être examiné et mis en place pour l'année prochaine.

La proposition était axée sur des concepts généraux tels que tūrangawaewae, whakapapa, whanaungatanga et tino rangatiratanga.

Fondamentalement, ces concepts aideront les élèves à évaluer l'histoire en tenant compte de la terre, des communautés, de l'identité, des relations, de la gouvernance et du pouvoir.

Il propose un changement passionnant, en enseignant l'histoire d'Aotearoa non seulement dans une perspective eurocentrique - mais en incorporant te ao Māori, l'environnement et le propre whakapapa des étudiants.

Il est important, bien sûr, que le whakapapa des étudiants - quelle que soit leur appartenance ethnique - soit respecté et compris. Cela n'a pas été le cas pour tout le monde dans le passé.

Comme Ip l'a souligné, l'histoire des Néo-Zélandais chinois remonte à environ 180 ans – mais cela est ignoré dans de nombreuses leçons d'histoire. Par conséquent, il revient souvent aux étudiants eux-mêmes d'expliquer leur propre whakapapa et leur héritage.

Ce n'est pas facile d'être cet étudiant.

Vos camarades de classe vous regardent avec méfiance, parce que vous allez à l'encontre de ce que leur père ou leur mère a dit. Et si c'était vraiment vrai, ils se demandent pourquoi le professeur ne l'enseigne pas.

"Mon père en a marre que les Maoris essaient d'obtenir de l'argent pour les terres qu'ils ont choisi de vendre", m'a réfuté un camarade de classe. Difficile d'argumenter avec une phrase commençant par "mon père" quand vous n'avez que 10 ans tous les deux.

Ce n'est pas le travail d'un enfant de se battre contre l'éducation des colons.

Les enfants issus de minorités ne devraient pas avoir besoin d'être armés de livres et d'un arbre généalogique détaillé pour défendre leur histoire.

Oui, l'histoire est difficile. Mais cela ne divise pas.

La division vient de l'absence d'une bonne information. Il vient des disputes entre des étudiants qui connaissent leur histoire, et des étudiants dont l'idée de leur monde est construite à partir de l'ignorance privilégiée de leur famille.

He Kupu Hōu | Nouveaux mots

  • tūrangawaewae (lieu où l'on a un droit de séjour)
  • whakapapa (lignée)
  • whanaungatanga (sens du lien familial)
  • tino rangatiratanga (autodétermination)
  • te ao maori (la vue maorie)
  • wāhine Māori (femmes maories)

Glenn McConnell est un journaliste et étudiant de Te Āti Awa. Il écrit une chronique bimensuelle pour Stuff.


Culture néo-zélandaise

La religion en Nouvelle-Zélande

55% de chrétiens : anglicans, presbytériens, catholiques romains et méthodistes sont tous représentés.

Conventions sociales en Nouvelle-Zélande

Si un visiteur est invité à une occasion maorie officielle, le hongi (presser le nez) est courant. Une tenue décontractée est largement acceptable. Les Néo-Zélandais sont généralement très détendus et hospitaliers. La formalité rigide est rarement appréciée et, après les présentations, les prénoms sont généralement utilisés. Il est interdit de fumer là où cela est indiqué dans les pubs et les restaurants ainsi que dans les transports publics et dans les bâtiments publics.


Voir la vidéo: Up and Down - 3000 km sur le plus long sentier de randonnée de Nouvelle-Zélande. (Janvier 2022).